Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
alexandre-schoedler-fans-blog-officiel.over-blog.com

alexandre-schoedler-fans-blog-officiel.over-blog.com

Menu
Alexandre Schoedler.Fans. Avis sur le Dark.  -SUITE- (critique fleuve !)

Alexandre Schoedler.Fans. Avis sur le Dark. -SUITE- (critique fleuve !)

OBSCUR ET FASCINANT NOUVEAU THRILLER. JC Murcio.Posté le 20 sept. 2015-Fnac-Thrillers-polars

Une fois encore, l'auteur du Codex Deus, Alexandre Schoedler va aux tréfonds des âmes, dans la partie la plus sombre des individus pour son nouveau roman. On pourrait se poser la question de ce qui anime ainsi un auteur pour mettre à jour toute cette noirceur … mais tant qu’il y a des lecteurs conquis pourquoi s’interroger ? L’écriture de cet homme est fascinante, addictive, il sait créer une atmosphère lourde de sens, de sous-entendus, de non-dits, de réflexions intimistes. Ses personnages ont une part d’ombre importante qui désarçonne le lecteur car aucun d’eux ne semble « lisse ». Parmi tous ceux qu’on croise dans cet ouvrage, Jack Barry est pour moi ,un des plus intéressants, il est suffisamment ambigu pour titiller notre curiosité et nous inciter à émettre des hypothèses et ses raisonnements sont un véritable plus . « Il n’a pas peur de la nuit, car il porte en lui toute la nuit dont il a besoin. » Le flic/agent solitaire, embourbé dans ses recherches, est peut-être un peu « cliché » ; quant à la compagne du protagoniste principal Christophe Anders, la très manipulatrice Sarah, nom de code " Diane "femme forte et fragile à la fois, elle est sans doute celle qui « habite »le plus dans le monde « réel ». Dans les chapitres qui se passent en France. J’ai regretté qu’on ne comprenne pas plus les motivations du vilain,le diabolique Mr" Dias". Tout au long des chapitres, des suppositions et pistes sont émises, en rapport avec la personnalité trouble, le passé ainsi qu' avec le comportement retors et pervers de " Dias" meurtrier évoqué, en lien avec ceux, des 5 meurtriers et truands "complices ou victimes? " qui reproduisent les forfaits mais il m’a manqué un « je ne sais quoi ». Sans doute, en rationnel que je suis, avais-je besoin de causes logiques expliquant le pourquoi du comment. La théorie du chaos et le pouvoir de mentaliste de Dias ne me suffisant pas. Mais ce n’était sans doute pas l’objectif de l’auteur. En reprenant des faits réels, sur lesquels il s’est parfaitement documenté et qu’il a intégrés de façon magistrale au contenu, il voulait sans doute « appuyer » sur les victimes ainsi face aux prédateurs, ceux et celles qu’on oublie trop vite, préoccupé par le criminel parce que c’est lui qui nous renvoie en pleine figure les interrogations les plus gênantes. L’homme, interpellé par la violence qu’il ne conçoit pas, veut saisir les raisons qui peuvent pousser un être humain à agir ainsi. Y-a-t-il des prédispositions provoquant de telles attitudes ? Alexandre Schoedler décortique les situations, passe de l’un à l’autre, faisant monter l’angoisse, installant une boule au ventre qui ne nous quitte pas, analysant les desseins obscurs de ceux qui agissent. L’intrigue se passe à New-York et à Los Angeles, la police est sur les dents, sur les nerfs. Nous sommes en période trouble de corruption entre la NYPD les SERVICES SECRETS ainsi que le FBI et il faut ménager les susceptibilités, tout le monde marche sur des œufs même la presse malgré sa « liberté d’expression ». On observe les dérapages, les prises de risques « calculés », pour lesquels les instigateurs perdent la main, et qui provoquent des dégâts dits « collatéraux ». On sent que le « traqué» manipule tout le monde et qu’il entraîne les uns et les autres là où il veut aller…. Mais comme les personnages, on est démuni, ne sachant comment agir pour le bloquer, l’arrêter….Et là, va résider une grande partie de la force de cet ouvrage, nous emmener à la suite de tous ceux qu’on côtoie dans les pages, sur des chemins de traverse, jamais unis, douloureux, noirs, de ce noir qui vous colle encore à la peau une fois la dernière page refermée…..

Cet avis vous a-t-il été utile ?